19Thirty Collection: Partez à la découverte des garde-temps

Bien plus qu’un nouveau modèle, c’est une collection entière que Pascal Raffy, propriétaire de BOVET 1822 et des Manufactures DIMIER 1738, dévoile en ce milieu d’année 2015. Pour en comprendre la substance, la légitimité et la genèse nous vous invitons à remonter le temps.

nts0001 amb

C’est au XXème siècle, durant les années 30, que l’horlogerie connut l’un des tournants les plus significatifs de son histoire. C’est en effet durant cette décennie que les montres passèrent massivement de la poche au poignet. Si on y voit aujourd’hui une évolution naturelle de l’horlogerie portée, cette mutation constitua alors une véritable révolution. Avec leur nouvelle ergonomie, les montres offraient désormais davantage de liberté et permettaient de nouveaux usages qui engendrèrent eux-mêmes de nouvelles fonctionnalités.

Bovet dévoile sa collection 19 Thirty

Inspiré d’une montre de poche des années trente, le nouveau garde-temps de Bovet 1822 offre mille détails à découvrir et un fascinant jeu de symétries.

par Marco Cattaneo

Il n’y a pas de «montres» chez Bovet 1822, exclusivement des «garde-temps». On pourrait prendre ça pour une coquetterie de langage, mais non, quiconque a entendu Pascal Raffy, propriétaire de la Maison, corriger un interlocuteur sait qu’il y a là quelque chose de plus profond, la traduction en mots d’une obsession sincère de la justesse et du détail. La nouvelle collection 19Thirty ne fait pas exception à la règle. Elle n’est pas vulgairement «Swiss made», mais bien «Swiss handcrafted» comme le mentionne discrètement le cadran.

Bovet 19 Thirty: Un Conte de Deux Epoques

Qui dit pièces emblématiques ne dit pas nécessairement complications. La preuve avec la Bovet 19 Thirty, à cheval sur le passé et le présent de l'horlogerie.

par Amr Sindi

J'ai toujours été un secret et curieux admirateur de Bovet, une marque historique indépendante ayant une approche hors du commun de la réinterprétation de l'horlogerie classique. Mais ce n'est qu'il y a deux ans environ que j'ai vraiment pris intérêt à Bovet, quand la marque a créé des mouvements à des prix plus accessibles tout en conservent le charme et la complexité néoclassiques qui font leur renommée. A titre d'exemple, la collection 19 Thirty récemment dévoilée, disponible dans deux versions de cadrans très différents.

La Bovet 19 Thirty avec boitier Fleurier et cadran bleu - expérience au porté

Une récente rencontre avec une des dernières créations Bovet Fleurier m'a mis de bonne humeur. Il faut dire que j’adore les belles montres…

par Angus Davies

Les belles montres? J’aime en particulier celles que l’on peut croiser dans le registre de l’horlogerie d’excellence, à l’étage supérieur, là où l’air est rare et où peu s’aventurent. C’est dans cette zone que l’exceptionnel prend au quotidien tout son sens, s’enrichissant de valeurs nominales telles que perfection, excellence ou héritage. Hélas, cet univers si fascinant, peuplé de splendeurs et de raffinements ultimes, est clairement au-dessus de mes moyens! Car si je suis capable d’apprécier l’incroyable justesse esthétique d’un garde-temps, je confesse que je n’ai pas les moyens de m’offrir de telles pièces. Qu’importe, je suis d’excellente humeur aujourd’hui, grâce à l’une des dernières créations Bovet!